SOCIAL MEDIA

Ma PMA et moi #3 : Une grande décision...

dimanche 8 mars 2020





Voilà où nous en sommes... Il y a un mois, l'amoureux et moi sommes allés faire part d'une décision à notre gynécologue. J'appréhendais vraiment ce moment. Ce rendez-vous signifie tant...

Si tu me suis sur Instagram, tu auras peut être vu passer l'information, il y a quelques mois... Je ne me suis jamais vraiment expliquée sur cette décision qui pourra peut-être te surprendre.
Elle n'a pas été simple à prendre mais c'est un choix que nous avons mûrement réfléchi et que je me sens désormais prête à partager ici avec toi...

Déjà, notre parcours de PMA a été très progressif. Dans un premier temps, mon dossier médical ne laissait pas présager d'une vraie difficulté à concevoir un bébé... Mais çà s'était au début. Les choses ont vite changé... Au fur et à mesure que nous avancions dans ce parcours chaotique, les mauvaises nouvelles s'accumulaient. Les hormones ne sont pas mes copines et ne l'ont jamais été...mon utérus non plus d'ailleurs...

L'été dernier, en pleine période de canicule, nous avons tenté une FIV numéro 3 bis avec un transfert d'embryons sur le mois suivant...
Cà n'était, très certainement, pas le meilleur moment pour cette tentative qui m'a mise chaos au point où je ne m'en suis toujours pas tout à fait remise physiquement...

A celà, s'ajoute, un travail personnel que j'avais commencé avec une psychologue, ainsi que ma propre reflexion, mon propre ressenti sur le monde actuel. A vrai dire aujourd'hui avec l'homme, notre vision sur ce monde a changé et nous nous voyons mal, à nos âges respectifs (40 ans et 49 ans) donner la vie  alors que la planète suffoque, que l'humain se déteste de plus en plus et que l'on sait de moins en moins de quoi demain sera fait...

C'est toute cette réflexion, qui nous est propre, qui nous a poussés à annoncer à notre gynécologue que, pour nous la PMA, c'est fini...

A cette phrase prononcée dans son cabinet, j'ai senti en moi un grand soulagement, celui de me dire qu'enfin, je redeviens maître de mon destin, de mon avenir et par dessus tout de mon corps...

Alors surtout, si toi aussi, tu passes par la PMA, je ne veux pas que tu sois triste pour moi. Je ne veux pas que tu fasses un transfert de notre histoire sur la tienne. Chaque parcours est différent... Je veux juste te dire que la PMA, ne doit pas être une finalité.
Ne t'oublies pas dans ce parcours hyper médicalisé... Garde une place pour un plan B. Fais des projets, sors, va voir tes amis, pars en voyage, crée ton entreprise, apprends l'aquarelle, écris ton blog, danse, chante, vis ta vie... C'est à mon sens la meilleure chose que tu puisse faire car quoiqu'il arrive ta vie ne s'arrêtera pas après la PMA. Avec ou sans ce bébé tant attendu, ta vie continuera... Et tu verras, quoiqu'il arrive, la vie est une belle danse...

Sur cette note que je veux être positive, je t'embrasse bien fort et je te dis à très bientôt.


4 commentaires :

  1. moi aussi je t'embrasse bien fort ...

    RépondreSupprimer
  2. Quel soulagement ça a dû être de vous trouver d’accord et de « faire la paix » avec la PMA. Je ne te connais pas dans la vraie vie mais sur IG je suivais ce que tu partageais à ce sujet, et en ayant lu d’autre temoignages aussi (notamment celui de Garance Doré) on se rend compte que la pma n’est pas la réponse à tout, n’est pas une panacée (mais qui le croit encore) et peut peut-être masquer de vraies interrogations de couple: cet enfant, à quel prix. Notre amour est complet à deux aussi. Je t’envoie toute mon affection et te souhaite de la sérénité et beaucoup d’amour avec l’homme de ta vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce fut un grand soulagement. Me dire qu'enfin je pouvais vraiment vivre ma vie. J'ai exactement le même point de vue que Garance Doré là dessus. La pression sociale, familiale... C'est presque si je ne m'interdisais pas d'être vraiment heureuse tant que je n'aurais pas fait ce que les autres attendaient de moi...Merci beéaucoup pour ton commentaire.

      Supprimer