SOCIAL MEDIA

Vivre dans une cabane...

mardi 23 octobre 2018


Je me suis longtemps demandée ce que j'allais bien pouvoir te raconter dans ce premier vrai article de blog... Ce n'est pas que je n'avais pas d'idées ! Oh çà non ! C'est juste que je ne savais pas dans quel ordre mettre mes idées... Ha ha ! Puis je me suis dite que finalement toi et moi, on ne se connaissait pas très très bien, et que te montrer mon chez-moi serait peut-être un premier pas...


Voilà donc une petite introduction de notre cabane à mon homme et  moi...
En réalité, c'est plutôt la sienne de cabane... C'est son coup de coeur à lui et puis moi quelques années plus tard, j'ai eu un coup de coeur pour l'homme et j'ai pris la cabane avec !
J'aurais pu plus mal tomber, c'est sûr !

Cette cabane a changé ma vie du tout au tout... J'avais déjà des aspirations écologistes et j'avais déjà mis en place des petites actions pour faire ma modeste part mais je n'ai vraiment décidé d'en faire un mode de vie qu'en arrivant à la cabane dans ce cadre naturel hors-normes.



Mon homme, par obligation au départ, et par envie aujourd'hui, avait déjà installé des panneaux solaires sur le toit ainsi qu'une éolienne, rendant la cabane presque auto-suffisante en énergie... Nous ne sommes reliés à aucun réseaux (ni EDF, ni quoi que ce soit d'autre...), tout simplement parce que ce n'est pas possible aux cabanes... Nous sommes donc contraints de produire notre propre énergie d'une manière ou d'une autre mais même si nous produisons notre énergie, nous restons dépendant de plusieurs facteurs dont je pourrais te reparler dans un article spécialement dédié si tu le souhaites...


Nous n'avons pas d'eau potable non plus au robinet... Il s'agît d'une eau d'irrigation mais pas d'une eau traitée spécialement pour la consommation alimentaire je dirais... Du coup, quand j'ai rencontré mon amoureux, et les années qui ont suivi nous achetions de l'eau en bouteille... Pour moi qui n'avais toujours bu que l'eau du robinet, je trouvais que c'était un pas en arrière, d'autant que nos poubelles se remplissaient à vitesse grand V. Je ne supportais que difficilement le fait de devoir faire 2 kilomètres en voiture pour emmener notre poubelle tous les jours au container à ordures... Et c'est dans se contexte là, que j'ai entendu parler du livre "zéro déchet" de Béa Johnson (si tu ne l'as pas encore lu je te le conseille !).
C'était il y a à peu prés trois ans maintenant... Je me le suis procuré, il a changé ma vie... et celle de la cabane aussi...

Pour commencer et régler la question des bouteilles d'eau, nous avons acheté un filtre à gravité (là aussi si tu veux je te ferai un article...), pour filtrer notre eau du robinet et la rendre potable...
J'ai ensuite décidé de réduire progressivement l'utilisation de plastiques à usage unique ou quasi-unique. J'ai donc revu notre façon de consommer en cuisine et dans la salle-de-bain. Ma routine soin beauté s'est considérablement minimalisée...



Puis nous avons installé un composteur de jardin, ainsi qu'un lombri-composteur. Nous avons arrêté le lombri-composteur cet été mais je t'en reparlerai une autre fois...
Ce dispositif, nous évite de jeter certains déchets aux ordures ménagères et nous permet d'avoir de l'engrais pour notre jardin...
Et dans le même esprit, nous avons adopté des poules... Je t'en avais déjà un peu parlé dans mon article de présentation... C'est donnant-donnant, quand on leur donne de bons restes comme du riz, des pâtes, des épluchures de pommes, de tomates etc, elles nous remercient de leurs oeufs... Et pour ne rien gâcher, j'adore leur compagnie...

Alors, c'est vrai, je le reconnais, certains diront que nous avons une vie marginale... mais ceux-là ne nous connaissent pas vraiment en fait...
Mon homme et moi, sommes loin de vivre en marge de la société... J'aime me pomponner le matin ou pour sortir, j'aime papoter avec toi ici... Je suis une adepte de fringues... Nous sortons souvent avec nos amis... Et j'adore la déco, le design etc... D'ailleurs, je pense que mon prochain article sera sur ce sujet là... Je dis çà, je dis rien...
En attendant, n'hésites pas à me faire part de tes petites astuces en faveur de l'environnement... Je suis preneuse ! Et puis dis-moi si d'autres articles sur le sujet t'intéressent...